Actualités

Événements
30 Juillet 2021
Les Jeux Olympiques de Tokyo 2021
Les Jeux Olympiques de Tokyo 2021

Source photo : © Christophe ARCHAMBAULT / AFP

JO 2020 : dates, programme, décalage horaire, chaînes, athlètes du Grand Est, tout savoir sur les Jeux olympiques de Tokyo !

 

Quand commencent les Jeux olympiques ?

Reportés d'un an en raison de la crise sanitaire, les Jeux olympiques (qui conservent leur appellation « JO 2020 ») se dérouleront du 23 juillet (date de la cérémonie d'ouverture) au 8 août (date de la cérémonie de clôture). Dès le 21 juillet, des matches de softball (notamment Australie-Japon) et de football féminin (Japon-Canada) lanceront en lever de rideau le programme des épreuves des sports collectifs.


Où ont lieux les JO 2020 ?

A Tokyo. La capitale nippone a déjà accueilli les JO d'été en 1964 (mais en octobre, pour échapper à la chaleur). Il s'agit des 4es JO organisés au Japon après l'organisation des Jeux d'hiver (Sapporo en 1972 et Nagano 1998). A Tokyo, deux pôles concentrent la majorité des épreuves : « Héritage », située au coeur de la capitale nippone, contient de nombreux sites réaffectés des Jeux olympiques de 1964 (le Nippon Budokan pour le judo et le karaté et la Kokugikan Arena pour la boxe) autour du site du stade olympique et « Baie de Tokyo », symbolisant le développement urbain et regroupe seize sites parmi lesquels le centre de gymnastique Ariake et le centre aquatique.
 


Quel est le décalage horaire ?

7 heures. Quand il est midi au Japon, il est 5 h du matin à Paris.
 


Sur quelles chaînes suivre les JO 2021 ?

France Télévisions (France 2, France 3 et France 4) et Eurosport couvriront largement l'événement. En direct, à partir de minuit (heure française) et jusqu'au milieu de l'après-midi.
 

Découvrez les épreuves à ne pas manquer :


 

Retrouver le programme Olympique complet : cliquez-ici


 


Qui sont les qualifiés du Grand Est pour les Jeux Olympiques de Tokyo ?

L'équipe de France se compose de 378 athlètes (166 femmes, 212 hommes) et représente 31 fédérations. Ses porte-drapeaux sont la judokate Clarisse Agbegnenou et le gymnaste Samir Ait-Saïd.

L'ambition affichée par Brigitte Henriques, la nouvelle présidente du comité national olympique et sportif français, est une quarantaine de médailles. En 2016, la délégation bleue avait établi un record avec 42 médailles (dont 10 d'or).

Les athlètes du Grand Est sélectionnés :

Athlétisme : 
Brigitte Ntiamoah - Relais 4x400m - FC Mulhouse 1893 (68)
Augustin Bey - Saut en longueur - Athlétisme Metz Métropole (57)
Quentin Bigot - Marteau - Athlétisme Metz Métropole (57)
Benjamin Choquert - Marathon (athlète réserve) - Nancy Athlétisme Métropole (57)
Yohann Diniz - 50 km marche - EFS Reims (51)
Muhammad Abdallah Kounta Relais 4x400m - EFS Reims A. (51)
Baptiste Mischler - 1500m - Unitas Brumath Athlétisme (67)
Benjamin Campaoré - Triple saut - Originaire de Bar-le-Duc (55)
Christopher Naliali - Remplaçant - EFS Reims A. (51)

Aviron (Paralympique) :
Margot Boulet - Cercle Aviron Nogentais (52)
Antoine Jesel - Aviron Marne et Joinville (52)

Badminton : 
Thom Gicquel - Double mixte - Red Star Mulhouse (68)

Basket-Ball : 
Endy Miyem - 5x5 - Flammes Carolo (08)

Boccia (Paralympique) :
Sonia Heckel - Handisport Ludres (54)

Canoë-Kayak : 
Etienne Hubert - Course en ligne K2 1000m - Canoë Kayak du Pays Sedanais (08)
Guillaume Burger - Course en ligne K2 1000m - Originaire de Schiltigheim (67)

Canoë-Kayak (Paralympique) :
Eddie Potdevin - Charleville-Mézières C.K. (08)

Cyclisme :
Pauline Ferrand-Prévot - VTT cross-country - UC Remiremont (88)

Équitation :
Simon Delestre - Saut d'obstacles, remplaçant - Centre équestre de Solgne (57)

Équitation (Paralympique) :
Céline Gerny - Para-dressage - Originaire de Rethel et licenciée au Pôle Hippique de Rethel  (08)

Escalade :
Julia Chanourdie - Combinés vitesse, bloc, difficulté - Originaire de Charleville-Mézières (08)

Escrime :
Charlotte Lembach - Sabre - Strasbourg UC (67)
Sara Balzer - Sabre, remplaçante - Strasbourg UC (67)

Football :
Anthony Caci - RC Strasbourg (FRA)
Nathanaël Mbuku - Stade de Reims (FRA)

Gymnastique :
Aline Friess - GAF - Sports Réunis Obernai (67)
Loris Frasca - Originaire de Forbach (57)

Handball :
Vincent Gérard - Originaire de Woippy (57) 
Méline Nocandy - Metz Handball (57)
Chloé Valentini-Bouquet - Metz Handball (57)
Cléopatre Darleux - Originaire de Wittenheim (68)
Laura Flippes - Originaire de Strasbourg (67)

Judo :
Axel CLERGET - Originaire de Saint-Dizier (52) 

Karaté :
Steven Da Costa - -67 Kg - U Sp. Litt Mont St Martin Sec Karaté (54)

Taekwondo :
Magda Wiet-Henin - -67 Kg - Punch Nancy (54)

Tennis :
Pierre-Hugues Herbert - Double - TC Strasbourg (67)
Ugo Humbert - Simple - ASPTT Metz (57)

Tennis (Paralympique) :
Nicolas Peifer - Sarreguemines Handisport Tennis (57)

Tennis de table :
Vincent Blanchard - Juge-Arbitre international - Faulquemont (57)
Ludovic Rémy - Capitaine de l'équipe de France Féminine - Thaon Cheniménil (88)

Can Akkuzu - remplaçant équipe masculine - originaire d'Hagueneau (67)
Pauline Chasselin - remplaçante équipe féminine - originaire de Lunéville (54)

Tennis de table (Paralympique) :
Stéphane Molliens - Moulins-Lès-Metz Handisport (57)
Lucas Créange - Olympique Remois tennis de table (51)

Tir à l'arc :
Lisa Barbelin - Originaire de Nancy (54)

Tir :
Mélanie Couzy - Plateau / Fosse Olympique - Association des tireurs du Ball Trap de Cernay (68)
Océanne Muller - Carabine 10m - Harthouse Haguenau (67)

Tir (Paralympique) :
Kevin Liot - ALNM Section Tir (54)

Volley-ball :
Benjamin Toniutti - Originaire de Mulhouse (68)

Découvrez le palmarès des athlètes sélectionnés 


Quels sont les nouveaux sports au programme ?

A Tokyo, le karaté, le surf, l'escalade, le skateboard et le base-ball/softball (qui avait disparu après 2008 et fait son retour) sont invités. 33 sports et 339 épreuves sont au programme.


Quid des spectateurs ?

Après l'annonce de l'interdiction des spectateurs étrangers, en mars, les organisateurs et les autorités japonaises ont longtemps espéré être en mesure de pouvoir autoriser une jauge réduite, avant de décider le 8 juillet de n'autoriser aucun spectateur durant les épreuves. Des JO à huis clos. Une situation totalement inédite.

Source : Figaro Sport et CROS Grand Est

Newsletter
Inscrivez-vous pour rester informé de nos actualités
 
* Champs obligatoires
 
DRDJSCS Grand EstRégion Grand EstARS Grand EstMinistère de la JusticeCNOSFANS